Gérer son bankroll

Au poker, votre bankroll est l’argent que vous pouvez jouer pendant une ou des parties. La gestion de cet argent est déterminante et vous permettra d’avoir l’assurance de gagner de l’argent au lieu d’en perdre sur le long terme.

Le budget qu'un joueur alloue au poker porte le nom de bankroll. Lorsque vous jouez au poker, la chose à laquelle vous devez penser est votre bankroll. La gestion de ce bankroll vous permettra d’éviter les folies comme les limites excessives qui vous conduisent directement à la faillite. Si vous désirez évoluer tranquillement dans l’univers du poker sans avoir à subir la menace constante d’une banqueroute, vous devez vous imposer une discipline.

Bankroll en mode no limit

Lorsque vous jouez en mode no limit, il est important de prendre en compte le montant total de votre bankroll. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est préférable de ne jamais parier au-delà de 5 % de votre bankroll. Ainsi, pour pouvoir jouer avec une cave d’un montant de 20 dollars, il est préférable d’avoir un bankroll d’au moins 400 dollars. Dans le cas où vous vous risquez à parier une somme plus haute avec le même bankroll, vous aurez une épée de Damoclès menaçant au-dessus de votre tête. Vous pourrez vous trouver dans une situation très peu appréciable comme celle de devoir se coucher avec une bonne main tout simplement parce que vous pourriez perdre une bonne partie de votre bankroll si vous perdiez.

Bankroll en tournoi et dans le cadre d’un sit and go

Dans le cadre de ce type de compétition, la gestion du bankroll est très différente de celle qu’implique le cash-game au poker. Il est en effet tout à fait possible de jouer avec 10 ou 20 buy-in et ressortir à chaque fois perdant. Du fait des spécificités de ces modes de jeu à savoir le tournoi et le sit and go, il est primordial de gérer son bankroll avec parcimonie. A l’instar de la gestion du jeu dans le cadre d’un jeu No Limit, il est préférable de ne jamais parier au-delà de 5 % de votre bankroll. Attention ! Ceci ne doit surtout pas vous empêcher de vous lancer dans des tournois proposant des primes non négligeables. Malgré tout, ne dépassez jamais la limite extrême de 10 % de votre bankroll. Ceci vous permettra d’éviter la faillite.

Les sessions

Comme on le dit si bien, il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin… Lorsque vous vous trouvez en plein cœur d’une session gagnante, il ne faut surtout pas hésiter à allonger le jeu. A contrario, si vous vous sentez perdre, ce n’est peut-être pas votre jour de chance et il sera alors préférable de faire une pause. Pourquoi continuer un jeu gagnant ? Tout simplement parce que vous vous trouvez dans un bon état d’esprit et ceci constitue une force non négligeable par rapport à vos adversaires. De même, lorsque vous perdez, il se peut que vous soyez stressé et dans le cadre d’un poker, ce n’est pas bon du tout.

Les tables de jeu

Une bonne gestion de votre bankroll passe forcément par une bonne gestion des parties que vous jouez. Dans le cas où vous maîtrisez bien les différentes variantes du poker, vous ne devez surtout pas hésiter à jouer contre des joueurs que vous savez être flambeurs ou pire, mauvais. Dès lors que vous ne vous sentirez pas très à l’aise sur une table de poker, il ne faut surtout pas hésiter une seule seconde à en changer, il existe des milliers et des milliers de tables de poker disponibles sur la toile. Lorsque vous sentez que vous n’êtes vraiment pas dans le jeu et que ce dernier vous échappe, n’ayez jamais peur d’abandonner en cours de partie et de partir en quête d’un jeu plus facile.

Les limites

Dans l’univers du poker, il n’existe pas de limite figée. Dans le cas où vous venez de perdre et que votre bankroll s’en est trouvé entamé, vous pouvez et vous devez baisser votre limite même si cela doit vous pousser à jouer sur une table inférieure. Inversement, il serait grandement dommage de ne pas monter vos limites lorsque votre bankroll augmente. La radinerie ne vous profitera en rien dans l’univers du poker.


Close