Tester la main adverse

Le poker est un jeu où les apparences peuvent avoir beaucoup de poids dans les décisions. Le bluff est une technique de base qui peut changer le cours des parties. Toutefois, il est aussi important lorsqu’on joue au poker d’utiliser des techniques permettant de fonder ses décisions sur des faits plus précis. Parmi ces techniques, celle permettant de connaître la main des adversaires est une des plus importantes. Elle permet non seulement de bien motiver ses décisions mais aussi et surtout de connaître ses chances de gagner ou de perdre la partie.

Comment tester la main adverse

Mise en œuvre

Au poker, il est très important de tester la main de ses adversaires afin de mieux évaluer ses chances de gagner et de perdre. Bien que fondamentale pour maximiser ses chances de gain, la technique à utiliser pour connaître la main de ses adversaires est très facile à mettre en œuvre. Il s’agit uniquement de relancer ses adversaires après un tour d’enchères. Le test de la main de l’adversaire peut donc se faire à chaque phase du jeu. Il peut aussi bien avoir lieu lors du préflop que lors de la découverte du flop et même parfois après le turn et la river. Dans chaque cas, il suffit juste de relancer ses adversaires et de voir leurs réactions pour connaître à peu près leur main, s’ils suivent, relancent ou se couchent.

Résultats et avantages

Une relance peut provoquer différentes réactions chez vos adversaires. Cela permet d’avoir un aperçu de ce qu’ils peuvent posséder comme cartes. Dès que vous relancez, vous pourrez voir quels adversaires n’ont pas de main forte. Généralement, ces derniers se couchent dès la première relance. C’est notamment le cas lors du préflop. La technique vous permet alors non seulement de découvrir les cartes des adversaires mais aussi d’en éliminer quelques uns. Concernant les autres réactions, les joueurs qui suivent après les relances ont généralement une main moyenne. Ceux qui vous sur-relancent peuvent avoir une main très forte. Il faut alors se coucher ou continuer selon les cartes que vous possédez. Une relance est donc primordiale si on veut avoir une idée de la force de ses adversaires.

Réussir la technique

Connaître la table et les joueurs

Pour bien réussir le test des mains adverses, on doit aussi prendre en compte l’attitude générale des joueurs de la table et le type de joueurs auxquels on a affaire. En effet, les réactions peuvent varier selon le mode de jeu générale de la table. Les réactions sont très différentes selon qu’on est sur une table où les joueurs jouent large ou sur une table où ils jouent plus serré. Sur le premier type de table, les joueurs ont plus tendance à suivre toutes les relances, leurs réactions doivent donc être relativisées. Sur une table avec un jeu serré, peu de joueurs suivent les relances sans posséder des mains fortes, il faut donc prendre en compte cet état de fait et interpréter les réactions des adversaires en fonction.

Précautions

Plusieurs précautions doivent aussi être prises en compte. Certains joueurs sont plus agressifs que d’autres. Ils peuvent avoir tendance à vous attaquer et à vous suivre lorsque vous testez leur main. Ils peuvent tout aussi bien bluffer qu’avoir de très fortes mains lors de ces relances. Il faut ainsi être très prudent face à ce type de joueur au comportement agressif. Il faut aussi déceler les joueurs touche à tout, ces derniers, même sans une bonne main, peuvent vous sur-relancer : la prudence est pourtant de mise puisqu’ils peuvent aussi avoir de très bonnes mains dans certaines occasions. Enfin, il faut aussi s’attendre à ce qu’un joueur vous teste aussi alors que vous être en train de tester la main de vos adversaire, la technique peut aussi alors agir contre vous. Dans ce cas, il faut s’attendre à ce que votre adversaire possède une très bonne main. Votre réaction dépendra alors de la confiance que vous avez en la force de votre main. Si elle n’est pas assez forte, se coucher est la meilleure solution. Dans le cas contraire, vous pouvez aussi bien suivre ou même relancer.


Close