S'adapter au jeu adverse au Poker

Pour pouvoir prétendre à un gain au poker, il faut adopter un certain nombre de stratégies selon les circonstances. Cet article a pour but de compléter la liste des stratégies que vous pouvez utiliser lors d'une partie de poker. Avoir la bonne stratégie pour jouer est la clé de gain au poker. Sur un large choix de stratégies utilisables, il faut notamment penser à adapter son jeu par rapport à ceux des adversaires. Pour ce faire, il faut particulièrement les connaître. Il est indispensable de rester toujours attentif à tous leurs gestes durant le jeu. De cette manière, on parvient plus facilement et en toute sérénité à faire des gains non négligeables.

Afin de pouvoir s'adapter aux jeux des adversaires, il faut avant tout les connaître, c'est-à-dire avoir le maximum de renseignements possibles sur eux. En s'installant sur une table, il est par conséquent nécessaire de passer relativement les premières parties du jeu à se renseigner sur les adversaires. Il faut connaître leurs attitudes, le niveau de leurs jeux, le style qu'ils adoptent, la profondeur de leur tapis, leur manière de relancer et le niveau de leur relance, les cartes qu'ils dévoilent au river, etc. En dehors de tous ces indices, on peut également connaître ses adversaires en se référant à la configuration de la table de jeu. C'est après avoir pris connaissance de tous les petits détails sur les adversaires qu'on peut enfin adopter la stratégie pour les dépouiller littéralement. La stratégie consiste à jouer d'une manière différente de celle des adversaires. Il faut savoir qu'en poker, le principe fondamental est de toujours pratiquer un jeu coincé sur une table ouverte et un jeu ouvert sur une table plutôt coincée.

Quand adopter un jeu ouvert ?

Avant de parler du jeu ouvert qui doit être adopté sur une table coincée, il faut d'abord connaître les caractéristiques de cette dernière. Une table est qualifiée de coincée lorsque les joueurs misent très peu généralement. Ils ont tendance à se retenir dans la relance, c'est-à-dire qu'ils se réservent beaucoup à moins qu'ils aient une très bonne main. Sur une table coincée, on aura moins de chance de voir des bluffs, c'est donc à vous d'en faire. Les joueurs de ce type de table sont très flegmatiques puisqu'ils jouent très souvent un poker académique. Cela peut se traduire par le fait qu'ils ont un bon niveau de jeu.

Face à une telle table, optez pour un jeu très ouvert pour faire des gains en toute quiétude. Suivant l'attitude de vos adversaires, il faut savoir de temps en temps bluffer. S'ils se retiennent ou réfléchissent beaucoup avant de relancer, optez tout de suite pour le bluff parce qu'ils ont sûrement une main moyenne. Sur une table coincée, il arrive que certains joueurs, en particulier ceux ayant un tapis relativement maigre, se couchent à la moindre relance. Ils vous offrent ainsi de nombreuses possibilités de relance qui vont vous permettre de voler régulièrement les blinds. En dépit de cette grande possibilité de bluff, il faut tout de même savoir moduler et arrêter la relance. Tant qu'on n'est pas sûr d'avoir une meilleure main, il faut savoir arrêter lorsqu'un joueur sur-relance, sinon on court un gros risque. Il faut rappeler qu'un joueur serré ne relance presque jamais tant qu'il n'a pas une main gagnante.

Que faire sur une table ouverte ?

Pour pouvoir adopter un jeu fermé, il faut d'abord s'assurer que vous vous trouviez bien sûr une table ouverte. Pour ce faire, découvrez les caractéristiques définissant une table ouverte suivantes. Une table ouverte se reconnaît souvent par son grand bruit. Autrement dit, les joueurs jouent et discutent ou chattent en même temps. En effet, ils sont souvent moins concentrés dans le jeu. Les joueurs d'une table ouverte ont l'habitude de bluffer. Cela veut donc dire qu'ils relancent sans restriction. Le pari fait donc partie intégrante du jeu sur ce genre de table.

Lorsque vous vous trouvez sur une telle table, il faut adopter une autre attitude que celle de vos adversaires. Le jeu coincé est donc de mise. En fait, il est nécessaire de jouer avec un peu plus de prudence. Il est très risqué de s'aventurer avec une carte moyenne parce qu'on prend probablement un gros risque. Par contre, avec une bonne, voire une meilleure main, on peut facilement faire de très gros gains en bluffant les bluffeurs. Le gros lot est assuré en raison du fait que les pots sont habituellement très fournis.

Sur ce type de table, il faut aussi savoir identifier et se méfier des joueurs expérimentés qui ne prennent pas de gros risque. Ces joueurs qui ont tendance à se coucher s'ils sentent un danger jouent le même jeu que vous.


Close