Les Tournois

Le World Poker Tour.

Le poker rentre en force dans le quotidien des gens, depuis quelques temps, il y a une véritable ruée vers ce jeu de cartes. D’un côté, à cause de sa renommée qui monte en flèche, d’un autre côté, pour les intérêts que le jeu fait miroiter.

La série des World Poker Tour commence en 2002, c’est le fruit de l’imagination débordante d’un amoureux du jeu nommé Steve Lipscomb. Il pense à un tournoi de poker pouvant réunir les grands noms du jeu et les petits joueurs voulant sortir de l’ombre. Au début, peu de gens croient au sérieux du projet mais ils s’en mordent vite les doigts ! Lorsque la chaîne télévisée Travel Channel diffuse la première saison, 15 millions de téléspectateurs sont littéralement scotchés à leurs postes. Des passionnés de tous âges, de tout genre et de toutes nationalités commencent à prendre goût au Texas Hold’em. Le World Poker Tour rentre officiellement dans le monde des grands tournois de poker tel l’EPT ou le World Series Of Poker (WSOP). Cette émission est tellement populaire que la chaîne télévisée Travel Channel prend le slogan : « Wednesday night is poker night ».

L’initiation du poker à la télévision

Si l’audience du World Poker Tour a atteint un niveau record, c’est aussi à cause de ses présentateurs phares : Mike Sexton et Vince Van Pattern. Ce duo anglophone combine le charme hollywoodien de Pattern avec l’expérience de Sexton qui porte un bracelet de la World Series Of Poker puisqu’il y participe même activement tous les ans. Ce tandem hors pair ne serait pas aussi efficace sans la participation de la présentatrice de charme qui est choisie autant pour son intellect que pour sa plantureuse physionomie. Le duo francophone qui les remplace est composé de Lionel Rosso (remplaçant de Denis Barbir depuis septembre 2007) et du champion du monde Patrick Bruel. Lorsque les commentateurs évoquent des termes techniques, des fenêtres apparaissent à l’écran pour expliquer leurs sens. C’est aussi un des points forts du World Poker Tour.

Le World Poker Tour est le premier tournoi de poker à montrer le jeu des joueurs. En effet, grâce aux caméras baptisés : « WPT cam », il est possible de voir les mains des joueurs. On peut ainsi comprendre le jeu, la manière de jouer des finalistes et tout le drame humain qui accompagne le poker. Dès lors, il n’a plus été concevable d’organiser un tournoi télé-diffusé sans ces petits gadgets à l’exemple des « Celebrity Poker » ou « Ladies Night ». Le « Tournoi des As » diffusé sur Paris Première a même utilisé ce concept.

Que peut-on gagner au poker ?

Les gains du World Poker Tour ont eu un départ modeste mais ont sensiblement augmenté avec le temps. Les gains ont commencé avec 8 millions de dollars à se départager entre les finalistes, avec 2,7 millions pour le premier, ils sont montés à environ 70 millions de dollars pour la saison 2008-2009. Mais bien plus que les gains, c’est la renommée et l’expérience de jeu que les participants viennent chercher dans le World Poker Tour c’est même pour cela que cet événement est appelé : le tournoi où naissent les légendes. De simples joueurs de poker sont devenus des stars internationales comme Gus Hansen, Howard Lederer, Jennifer Tily ou encore Alan Goehring. Les gagnants du World Poker Tour sont adulés de tous les férus de poker, les plus grands palmarès sont détenus par Gus Hansen avec 4 victoires, l’américain Tuan Le avec 3victoires, et enfin David Benyamine, Howard Lederer, Daniel « Kid poker » Negreanu, Carlos « El Matador » Mortensen, Alan Goering, Michael « the Grinder » Mizrachi, Nick Schulmann, Barry Greenstein qui sont ex aequo à la troisième place avec pour chacun deux victoires.

Comment faire pour participer ?

Se mesurer aux grands noms du poker dans le World Poker Tour n’est pas difficile, il suffit d’obtenir son ticket en jouant dans les tournois satellites qui est, bien entendu moins cher qu’un ticket acheté sur les lieux du tournoi. Il y a des tournois satellites sur Internet et beaucoup de ceux qui rêvent de se mesurer à leurs idoles jouent beaucoup pour s’assurer une place dans le tournoi le plus regardé de la planète.

Le buy-in proprement dit, quant à lui, coûte entre 7.500 et 25.000 $. Vu le prestige des casinos qui sont sur la liste du World Poker Tour, les prix des tickets sont compréhensibles. Il y a par exemple, juste pour la saison 2008-2009, le « Casino Barcelona » d’Espagne, le « Bellagio » de Las Vegas, le « Commerce Casino » de Los Angeles, le « Foxwoods Resort Casino» de Leydyard, Connecticut.


L’European Poker Tour : le must de tous les tournois de poker européens !

Plateforme mondiale réunissant les plus grands joueurs de poker de la planète, l’EPT constitue à l’heure actuelle le plus grand et le plus prestigieux tournoi de poker du vieux continent. Imaginé et mis en place par le grand réalisateur britannique John Duthie, grand fan de poker, l’EPT a inauguré son premier tournoi en 2004. En 4 ans à peine, ce circuit de poker a gagné en prestige et en renommée aussi bien sur la scène européenne que mondiale.

Pour participer à l’EPT, deux évidences s’imposent : posséder les subtilités d’une des variantes du poker : le « Texas hold’em no limit », et être en mesure de s’acquitter du droit d’entrée qui s’élève en général entre 8 000 et 15 000 $. Quoique pour cette dernière formalité, le plus grand site de poker en ligne, partenaire de l’EPT, offre une heureuse alternative à ses joueurs : ces derniers pourront se qualifier pour l’EPT en remportant une partie sur le site.

L’EPT : une arène réservée aux spécialistes du Texas hold’em no limit

Avant de tenter sa chance au tournoi EPT, tout joueur de poker devra impérativement posséder les subtilités du « Texas hold’em no limit ». Qu’est-ce que le « Texas hold’em no limit » me diriez-vous ? Pour répondre à la question, il faut avant tout savoir que le poker connaît plusieurs variantes que l’on regroupe généralement en trois grandes familles : les pokers fermés, les pokers à cartes communes, et enfin les studs. La distinction entre ces trois grandes familles réside pour l’essentiel dans les modalités de distribution des « mains », c'est-à-dire des cartes. Ainsi, par exemple, dans le poker fermé, les cartes de chaque joueur sont distribuées de manière à ce que les adversaires ne puissent pas les apercevoir : elles sont « fermées ». Tandis que dans le poker à cartes communes, les jeux sont abattus au vu et au su de tous les participants ou encore, une partie au vu des adversaires et l’autre en privé. Le « Texas hold’em » figure parmi les variantes du poker à cartes communes. Dans cette variante en effet, deux des cartes distribuées à chaque joueur sont privatives tandis que les cinq autres sont communes.

L’EPT : LE tournoi de poker incontournable

Lancé en 2004 donc par John Duthie, grand amateur de poker et champion du « Poker million » de surcroît, l’EPT constitue depuis maintenant cinq saisons le must de tous les tournois mondiaux de ce célébrissime jeu de carte, bref l’une des plus importantes étapes dans la vie du joueur chevronné. Il faut dire que tout avait été pensé ou presque, depuis le départ, pour faire de l’EPT ce tournoi incontournable qu’il est devenu à l’heure actuelle. En effet, John Duthie s’était assuré dès le début de l’appui financier de « Pokerstars », le plus grand site de poker en ligne dans le monde. Fort de ce partenariat, le projet qui vit donc le jour en 2004, inaugura un premier tournoi à Barcelone. Déjà à l’époque, l’EPT avait réussi à réunir une « dotation » de près de 229 000 $. Un jackpot qui apparaît aujourd’hui dérisoire devant les sommes astronomiques que le tournoi offre à chaque saison à ses milliers de participants. Ainsi, en 2007 par exemple, la cagnotte avait atteint l’incroyable montant de 4 000 000 $.

Il faut savoir que pour pouvoir décrocher ces cagnottes faramineuses, les joueurs de l’EPT doivent passer par plusieurs étapes décisives, dévoilées à chaque saison par le directeur du tournoi, John Duthie. En général, ces étapes mènent les participants à un affrontement en règle, organisé méticuleusement par le team de l’EPT dans plusieurs grandes villes européennes comme Barcelone, Londres, Dublin, … La grande finale, quant à elle, est toujours orchestrée à Monte-Carlo, le prestigieux repère monégasque des fanatiques de jeu de hasard ! Cependant, la saison 4 de l’EPT (en 2007) avait inclus une étape supplémentaire pour les joueurs : le PCA ou le Pokerstars Caribbean Adventures. Cette nouvelle étape avait ainsi mené les participants à une petite escapade dans les Bahamas.

Pour cette saison 5, plusieurs surprises ont été concoctées par le team de l’EPT. En effet, dévoilé il y a peu, le calendrier de l’EPT 2008 prévoit en tout 10 prestigieuses étapes pour les joueurs. Le bal a ainsi commencé à Barcelone le 10 septembre dernier. Pour cette saison 5, on remarquera par ailleurs le retour de l’EPT dans l’Hexagone puisque l’une des principales étapes du tournoi est prévue se dérouler à Deauville au mois de janvier 2009. Comme à l’accoutumée, le rideau tombera à Monte-Carlo pour la grande finale vers le mois d’avril/mai 2009. Tout porte à croire que pour cette saison 5, les records des dotations de la grande finale de la saison 4 de 8,4 millions € seront littéralement « explosés ». Le nombre de joueurs devrait également atteindre un chiffre record.

L’EPT : un tournoi international

Circuit européen incontournable du poker, l’EPT a gagné aujourd’hui une renommée internationale incontournable. En effet, attirés par le prestige de ce tournoi hors du commun, les plus grands joueurs de poker du monde entier se sont invités peu à peu au fil des éditions dans l’arène pour rajouter encore plus de piquant à la compétition.

Pour cette édition 2008, on peut ainsi remarquer la présence entre autres des grandes vedettes nord-américaines du milieu comme les canadiens Glen Chorny et Maxime Villemure, ou encore les américains Isaac Byron et Michael Martin. A ce propos, il n’est pas rare non plus de croiser des personnalités du showbiz comme Patrick Bruel ou encore Claude Cohen dans les dédales de l’EPT.

Cependant, il faut souligner que les médias ont eux aussi largement contribué au succès de l’EPT depuis ses débuts. En effet, grâce à une large diffusion orchestrée savamment par les producteurs de l’EPT, avec Pokerstars en tête d’affiche, ce tournoi bénéficie d’un audimat impressionnant puisqu’il est diffusé dans plus d’une quarantaine de pays à travers le monde !


Les tournois en ligne au poker

Les tournois de poker en ligne attirent de plus en plus de joueurs provenant de multiples horizons. Ces tournois deviennent aussi actuellement plus accessibles que par le passé. Cette page va vous présenter des conseils utiles à respecter avant de commencer un tournoi en ligne. Si dans la réalité, le poker est l'un des jeux de cartes les plus joués, il devient aussi actuellement le jeu de cartes de référence sur internet. Avec l’amélioration du réseau internet, des applications et des jeux en ligne, les tournois de poker en ligne sont devenus plus attirants et obtiennent une image de plus en plus positive auprès des joueurs.

On assiste actuellement à une augmentation des tournois de poker en ligne, aussi bien du côté des tournois de poker gratuit que des tournois payants. Chaque jour, des milliers de joueurs de divers pays s’affrontent entre eux pour obtenir les gains et pour s’amuser. Pour celui qui veut commencer à jouer du poker en ligne, il est parfois compliqué de trouver le bon tournoi parmi toutes les offres proposées par les divers sites. Les quelques conseils qui suivent sont destinés à aider toute personne désirant se connecter avec d’autres joueurs.

Trouver le bon tournoi de poker en ligne

Le nombre de jeux de poker en ligne ne cesse d’augmenter. Il devient donc impératif de trouver le bon site de jeu afin de profiter au maximum du jeu lors des tournois. Les salles de poker en ligne proposent toutes à certains moments des championnats ou des tournois de poker. Certains autres sites, de leur côté ne proposent qu’un nombre très limité de tournois.

Pour celui qui vient jouer au poker sur internet, il est donc important de savoir à quel type de jeu il va jouer. Ce type de jeu se décline généralement en tournois et en pratique. Les tournois réunissent des joueurs du monde entier au poker en ligne. Mais pour profiter de ces tournois, il est important de mieux définir ses habitudes.

Pour un joueur qui veut uniquement jouer au poker sans avoir à se connecter à divers serveurs, il lui faudra savoir de quoi il a besoin. Généralement, ce genre de joueurs n’a pas besoin de sites particuliers. Pour des jeux plus accélérés, il doit trouver un site qui propose non seulement de nombreux évènements mais aussi régulièrement. Les tournois doivent se dérouler au moins une fois par semaine pour ces sites. Ainsi, le choix du site de jeu se fera selon les besoins du joueur.

Commencer à jouer

Commencer à jouer dans un tournoi de poker en ligne nécessite une certaine connaissance du jeu. Il faut aussi s’habituer au standard du site afin de ne pas se tromper dans le déroulement du jeu et maîtriser les règles particulières qui peuvent la réagir sur internet. L’accès aux tables de poker en ligne sans tournoi est généralement gratuit pour le mode entraînement et payant dès qu’il s’agit de tournois organisés.

Dès qu’une personne désire participer à un tournoi, il lui faut s’inscrire sur le site où il veut jouer. Il pourra alors y créer un compte virtuel et un compte réel. Le compte virtuel sert habituellement pour l’apprentissage tandis que le compte réel engage des ressources financières. La création d’un compte réel ne nécessite pas l’exécution d’un paiement avant les tournois. Ce compte est toutefois très utile puisqu’il permet de gérer son argent lorsqu’on commence à jouer en ligne. Ce même compte permet aussi de comptabiliser les gains obtenus du tournoi.

Une fois les premières formalités d’inscription et de création de comptes achevées, le joueur doit choisir entre les diverses options qui s’offrent à lui. En premier lieu, il lui faut choisir le bon tournoi. Il est conseillé de toujours commencer par un tournoi gratuit avant d’avancer petit à petit vers les grands tournois.

Un grand tournoi est un tournoi qui permet de gagner d’importantes primes. Il faut toutefois remarquer que les tournois les plus célèbres exigent de plus grands moyens financiers. La mise est proportionnellement plus importante dès que les gains potentiels du tournoi sont considérables.

Pour ceux qui ne veulent pas dépenser d'importantes sommes d'argent pour le poker en ligne, les tournois open et amateur permettent de jouer en réel avec une petite somme d’argent. Le montant de ce frais d’accès est généralement de 1 euro ou 1 dollar. Cela permet au joueur de s’entraîner dans de vrais tournois internationaux avant de s’attaquer aux grands tournois qui rassemblent les meilleurs joueurs du réseau et avant d'espérer participer à un grand tournoi et de réaliser des gains plus importants.


Les tournois freerolls au Poker

Freeroll qualificatif, freeroll boucherie, freeroll menteur, freeroll réservé, freeroll perles rares, freeroll réguliers et d’autres encore , les tournois freeroll se font de plus en plus dans les salles de jeux virtuelles via Internet, avec une participation gratuite, accueillant des milliers de joueurs de divers pays.

Les salles de jeux en ligne proposent de plus en plus de jeux qui sont des variantes du poker. L’une d’elles, actuellement très répandue, est sans aucun doute le freeroll de poker, ou « tournoi freeroll ». C’est un tournoi de poker gratuit, faisant le petit bonheur des débutants qui peuvent y participer à moindre coût et améliorer ainsi leurs potentiels. Et l’on se demande alors, qu’en est-il de ces tournois freeroll ? Comment gagner les tournois freeroll ?

Les freerolls et les quelques variantes des freerolls.

Tournois de poker gratuits en ligne, ouverts à tous, les freerolls sont d’abord des jeux auxquels les joueurs participent pour développer leurs performances au poker avant de s’attaquer à un niveau de jeu plus avancé pour gagner le plus de jetons ou le plus d’argent possible. Les freerolls ne sont pas très évidents si c’est pour se faire une bankroll, mais il sont, en revanche, très divertissants et très plaisants à jouer du fait que c’est un bon jeu d’initiation au poker et même pour se perfectionner dans les jeux.

Les variantes du freeroll sont nombreuses mais les plus connues sont les freeroll qualificatifs : ils permettent aux meilleurs joueurs de se qualifier pour des tournois payants. Les freerolls boucherie : structure de jeux très rigide. Les freerolls menteurs : surtout destinés aux joueurs qui veulent gagner des bonnus. Les freerolls réservés : jeux intéressants mais il faudra remplir certaines conditions qu’imposent les salles avant de pouvoir y participer. Les freerolls perles rares : avec nombre de participants limité, et enfin les freerolls réguliers : structure souple, nombre de joueurs raisonnable et blinds intéressants.

Comment gagner les tournois freerolls ?

D’abord, l’objectif premier dans un tournoi freeroll est, soit de réussir à éliminer tous ses adversaires, finir dans les finalistes, et gagner le plus de jetons possible, soit se faire vite éjecter du tournoi, sortir du jeu pour retenter sa chance dans d’autres tournois freeroll et évidement essayer de gagner le tournoi cette fois-ci.

La stratégie à suivre est alors celle qui permettra au joueur de rester dans le jeu jusqu’au final, là où il ne reste plus que deux joueurs adverses. Cette première consiste alors à cumuler rapidement le niveau de son tapis, ou en d’autres termes à s’accaparer plus de jetons très rapidement.

Dès le début du tournoi, si l’on possède en main des paires avec des cartes de même couleur, il sera encore possible de quitter le jeu. De ce fait, on essaiera d’augmenter sa mise et de remiser toujours jusqu’au premier flop. Dans cette première étape, on se limitera d’abord à se faire d’importantes remises pour éviter de se faire écarter du jeu par des adversaires possédant une main plus faible mais qui ont su s’acquérir des flops plus importants. Et au lieu de se faire éliminer, on écartera déjà de cette façon tous les joueurs ne possédant pas une seule paire en main.

Dans une seconde étape, on est déjà resté dans le jeu, il y a maintenant une heure, ceci sûrement par ce qu’on a su garder un tapis suffisant. Mais si ce tapis n’est pas encore supérieur à ceux des autres joueurs, alors on s’efforcera toujours de le redoubler et même de le tripler comme dans les premières minutes de jeu. A l’inverse, si le tapis est nettement plus important que ceux des adversaires, on essaiera par la suite d’accélérer les jeux. Pour ce faire, on éliminera les petits tapis en misant ou en relançant, mais on évitera par contre de se mesurer aux grands tapis en se couchant, s’il le faut. A ce stade, il sera intéressant de pratiquer le bluff contre les petits tapis. Toutefois, il faudra rester vigilant si l’on ne possède pas grand-chose en main, on évitera de contrer les petits tapis surtout s’ils sur-relancent dans ce cas, il sera plus raisonnable de se coucher. De même que contre un gros tapis, si l’on possède une main intéressante et que l’on sur-relance les mises, les autres joueurs préféreront se coucher et nous payer au lieu de perdre leur place.

Et au stade final, toujours attaquer l’adversaire et surtout si ce dernier est du genre à se coucher à chaque attaque. Pour rester à la tête du jeu, il faut toujours se mettre en position d’attaque. Les pièges et les bluffs seront d’une très grande utilité.

Liste de tournois freerolls, cliquez pour jouer

Freerolls script by Poker Freerolls Schedule

Les World Series Of Poker ( WSOP )

Ces quelques lignes essayeront de vous aider à vous faire une idée sur les World Series Of Poker, plus connus sous le sigle WSOP. Vous y découvrirez leur origine, quelques statistiques sur le nombre des participants, sur les gains obtenus en finale, et d’autres informations encore, sans oublier les lieux où vous pourrez suivre leur déroulement. Les World Series Of Poker se déroulent tous les ans, et ceci depuis leur création en 1970, à Las Vegas, aux Etats-Unis. Ces championnats du monde de Poker regroupent tous les professionnels de ce jeu, issus de tous les coins du monde, pour tenter de remporter non seulement le gain de la finale, mais surtout le prestigieux bracelet en or et diamant du champion du monde.

Si l’ultime tournoi des WSOP se passe à Las Vegas, des tournois de qualification sont organisés depuis l’année dernière en Europe, connus sous l’appellation WSOP Europe. Et, pour cette année 2008, la deuxième édition de ces WSOP Europe a lieu à Londres, ces mois de Septembre et Octobre.

Origine et historique des WSOP

Monsieur Benny Binion, un joueur passionné de poker et son fils Jack voulaient promouvoir le jeu de poker et en faire un vrai sport de compétition. Ils organisèrent alors en 1970 un tournoi de poker où ils sollicitèrent la participation de tous les joueurs de grande renommée. Au terme de ce tournoi, Johnny Moss gagna la compétition et fut élu par les joueurs comme champion du monde de poker. Et c’est ainsi que naquirent les World Series Of Poker, avec un premier champion du monde élu, en la personne de Johnny Moss qui remporta le tournoi de l’année suivante devant cinq autres participants. Puis d’année en année, le nombre des participants à ces championnats du monde de poker ne cessait d’augmenter pour atteindre cette année 2008 les quelque 6844 participants.

Quelques statistiques sur les WSOP

En effet, si durant les douze premières années de leur existence, les WSOP ont vu la participation de quelques dizaines de joueurs seulement, en l’occurrence 75 participants en 1981, depuis l’année 1982 jusqu’en 1990, ce chiffre oscillait déjà respectivement entre 104 et 194 joueurs. Puis, à partir de 1991 le nombre des participants dépassait déjà 200 pour atteindre 839 en 2003. Depuis l’année 2004, ce chiffre augmentait particulièrement de manière exponentielle pour arriver à 6844 cette année 2008. Ce nombre élevé est dû aux qualifications sur Internet, issues de divers tournois organisés par des sites de poker en ligne.

Avec un droit d’entrée de quelques dizaines de dollars américains seulement, selon les sites, en participant à ces tournois dits satellites, un joueur de poker sur Internet peut gagner son « buy-in », qui s’élève à 10 000 dollars américains.

A l’instar du nombre de participants à ces WSOP, le gain de la finale ne cessait également d’augmenter d’année en année. En effet, si au début les gains ne dépassaient pas les 100 000 dollars, à partir de 1973, Walter Puggy Pearson, le champion de l’époque, emportait avec le bracelet de champion du monde une somme de 130 000 dollars. Puis, en 1971, le montant de ce gain atteignait déjà 1 000 000 de dollars et c’était Brad Daugherty qui le gagnait. Le prix stagnait cependant à 1 000 000 de dollars durant neuf années successives, mais commençait encore une fois à augmenter à partir de l’année 2000, avec un montant de 1 500 000 dollars, et c’était Chris Ferguson qui l’avait gagné cette fois-ci. La montée exponentielle du montant de ce prix commençait en l’an 2002 avec 2 000 000 de dollars, pour atteindre quelque 9 000 000 de dollars US cette année 2008.

Contrairement au montant du gain de la finale qui ne cessait d’augmenter depuis la création des WSOP, le droit d’entrée demeurait par contre fixe et restait à 10 000 dollars depuis l’année 1972, jusqu’à nos jours.

Où peut-on suivre le déroulement des WSOP ?

Comme pour tout évènement d’une certaine envergure, le déroulement de la finale des WSOP peut être suivi aussi bien sur Internet qu’à la télévision. Sur Internet, le site qui relate les nouvelles sur les pokers, et le magazine Bluff, assurent sa diffusion en direct. Et à la télévision, la retransmission est assurée aux Etats-Unis par la chaîne ESPN et en Europe par les chaînes de télévision RTL9 et AB3.


Close